Les enjeux de l'aluminium

 

Les Enjeux

Plusieurs enjeux sont soulevés par le problème de l’aluminium, notamment des enjeux politique, économique, et dans le domaine de la santé.

  • Économiques :

Les enjeux d'ordre économique sont vraiment importants.                        

En effet,  les entreprises pharmaceutiques subiraient de lourdes pertes sur le plan financier si le scandale était avéré. Le revers s’élèverait à plusieurs milliards d'euros, ce qui pourrait s’avérer néfaste pour l’économie française puisque la plupart de ces firmes sont françaises. Dans la conjoncture actuelle cela ne serait pas souhaitable car les firmes devraient faire face à l’expiration de plusieurs brevets, notamment ceux concernant les médicaments les plus vendus, ce qui entrainerait une diminution des recettes.

De plus, les laboratoires européens ont un rôle primordial dans  la recherche et le développement. En effet, ils produisent 90 % des vaccins du monde. Même si le chiffre d’affaire ne représente que 1,5% du chiffre d’affaire total des entreprises pharmaceutiques, le marché des vaccins est en pleine expansion : il devrait atteindre les 20 milliards de dollars en 2012 contre 8,2 milliards en 2005.

Des alternatives à l’utilisation de l’aluminium existent, notamment pour rendre l’eau plus limpide. Certaines entreprises préfèrent aux sels d’aluminium (qui sont souvent incorporés en quantités dépassant la limite de 200µL fixée par l’OMS) les chlorures ferriques. Cependant cela demande un investissement important de la part de ces entreprises car il faut investir dans de nouvelles machines. Faudrait-il prévoir des subventions de l'État ?

Dans le domaine des boissons l’aluminium tiens aussi une place prépondérante avec 84 milliards de cannettes fabriquées chaque année. Leur format étant adapté aux besoins des consommateurs, les entreprises n’ont pas prévu de réduire leur fabrication malgré les récentes études sur l’aluminium.

  • Politiques :

L'État joue un rôle important dans cette remise en question de l'aluminium puisque ce sont les politiques qui décident si les produits contenant de l'aluminium peuvent ou non être mis sur le marché.

De plus l'État avait prévu d'accorder des aides financières aux laboratoires afin d'approfondir les recherches sur la présumé toxicité de l'aluminium et son implication potentielle dans les maladies telles que Alzheimer ou la myofasciite à macrophages.

Enfin alors que l'État ne devrait pas laisser des considérations d'ordre économiques prendre le dessus sur la santé publique, cependant certains organismes et scientifiques ont subi des pressions de l'État lorsque ceux-ci ont découvert une corrélation entre la maladie et l'aluminium, comme ce fut le cas pour le Pr Dartigues à la suite de la publication de son rapport : en effet, il affirmait avoir trouvé une preuve comme quoi l'aluminium serait responsable de la maladie d'Alzheimer. Il aurait alors reçut un appel du Secrétaire d'État chargé de la Santé lui demandant de démentir ses propos sur TF1.

  • Publiques et Éthiques :

Les enjeux publics sont surement les plus importants car la population est la première concernée par cette controverse sur l'aluminium. En effet l'aluminium est partout et le plus souvent à notre insu.

Si certains affirment qu'il existe effectivement un lien entre l'aluminium et certaines maladies (Alzheimer) d'autres comme l'Afssaps et l'Institut national de veille sanitaire (INVS) avaient conclu en 2003 que rien ne pouvait permettre d'affirmer que l'exposition à l'aluminium, via l'eau, les aliments ,..., aux doses habituellement consommées par la population soit associée à une quelconque augmentation des maladies.

Ainsi, même si les points de vue diffèrent, la population reste la première concernée.

De plus certains problèmes éthiques apparaissent avec cette controverse :

                   - l'État se doit d'assurer « la protection de la santé » à sa population, de l'informer sur les maladies, les effets d'un produit quelconque et surtout sur les raisons qui ont dictées ses décisions. Or comme nous l'avons vu précédemment l'État à tendance à vouloir étouffer certaines découvertes.

                   - De plus un cas grave au niveau éthique a été révélé : en effet de récents travaux ont portés sur des bébés. On a  alimenté des prématurés par perfusion avec des solutions nutritives dont certaines contenaient de l'aluminium et d'autres non. On a ensuite comparé le développement mental des nourrissons à l'âge de 18 mois. Les résultats montrent que ceux ayant ingéré de l'aluminium présentaient des altérations de leur développement mental.

 

Les Chiffres

La consommation d'aluminium dans le monde 

L'OMS a fixé une norme pour la consommation maximum d'aluminium à  1 mg par semaine et par kilo (10 mg par jour pour un adulte de 70 kg).

USA : 2 à 30 mg consommée par jour par personne.                                     

Europe : 5 à 10 mg                                                                                     

Asie : 4 à 20 mg                                                                                          

France : consommation moyenne d'environ 5 mg.                                     

Cependant ces chiffres relativement faibles ne tiennent pas compte des sources médicamenteuses, issues des cosmétiques et des ustensiles de cuisine.

 

L'industrie de l'aluminium

L'industrie mondiale de l'aluminium a connu un développement sans précédent au cours du XXème siècle : en 1895, la production annuelle était de 2500 tonnes. Aujourd'hui, elle dépasse les 20 millions de tonnes.

La France utilise par an 20 kg d'aluminium par habitant dans des secteurs aussi divers que la pharmacie, les transports, les sports et les loisirs.

 

Consommation française d'aluminium par secteurs d'utilisation (en 2000) :

  • 32% transports (avions, trains...)
  • 20% bâtiments (structures, fenêtres, vérandas, …)
  • 11% emballage (canettes, aérosols, ...)
  • 8% constituants électriques (câbles lignes à haute tension, …)
  • 5% constituants mécaniques (pièces de moteur, …)
  • 5% équipement domestique (électroménager, meubles, …)
  • 19% divers (stylos, équipements sportifs, …)

Autres chiffres :      

  • En France, 56% des vaccins destinés aux enfants de 0 à 2 ans contiennent de l'aluminium.                                       
  • 47% des vaccins commercialisés contiennent de l'aluminium 
  • Certains médicaments contiennent entre 3 et 5 mg d'aluminum 
  • Le vaccin contre le tétanos poliomyélite contient 8 mg d'aluminium par dose alors que le seuil critique est 1,5 mg.
  • En spray ou en bille les déodorants peuvent contenir jusqu'à 20% d'aluminium.
  • Le risque de contracter la maladie d'Alzheimer est 1,99 fois plus grande dans les régions où l'eau contient plus de 100μg d'aluminium par litre d'eau potable. Or en France la norme est de 200μg
  • Le corps humain contient environ 35 mg d'aluminium.
  • 15 à 20 millions de personnes touchées par la maladie d'Alzheimer.
  • 84 milliards de canettes fabriquées en Europe par an.   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site