Effets de l'aluminium sur la santé

L'aluminium est présent sous forme de sels qui, pour être absorbés, doivent être solubles. Seuls les sulfates, nitrates et chlorures d'aluminium sont solubles et donc potentiellement toxiques. Les silicates et les phosphates d'aluminium qui sont insolubles ne le sont pas.

L'aluminium est absorbé par la peau, les poumons (surtout pour les personnes travaillant dans l'industrie de l'aluminium), le tube digestif et le placenta. Une partie seulement sera éliminée par les urines et la barrière intestinale, le reste sera transporté par le sang, et stocké dans le cerveau.

L'absorption des d'aluminium est augmentée lorsque l'alimentation est acide.

La norme fixée par l'OMS était jusqu'en 2006 de 7µg par kilo du poids d'une personne: par exemple, une personne de 60kg peut en consommer 60µg par jour. Elle a depuis été abaissée à 1µg par kilo. En France, la consommation serait d'environ 5µg par jour, cependant ce chiffre ne prend en compte que l'aluminium absorbé par voie alimentaire. 

 

Pour les opposants à l'aluminium, de dernier serait à l'origine de plusieurs maladies. En voici quelques-unes :

  • Myofasciite à macrophages (MFM)

Il s'agit d'une maladie découverte récemment. Ses symptômes sont des douleurs musculaires, articulaires, une fatigue générale et une légère fièvre. Cette maladie est due à la présence d'hydroxyde d'aluminium dans les globules blancs au niveau des muscles de l'épaule, lieu privilégié d'injection des vaccins. Pour le moment, il n'existe pas de traitement connu.

En 2004, l'OMS a affirmé que la MFM n'est pas liée à la persistance de l'aluminium vaccinal dans les muscles. 

  • Maladie d'Alzheimer

Cette maladie est due à une atteinte chronique d'une partie du cerveau qui dégénère en une altération intellectuelle. Elle est causée par une atrophie du ceveau liée à la diminution du nombre de neurones. Les symptômes les plus courants sont la perte de mémoire, les troubles du langage, des gestes saccadés, des troubles de reconnaissance et d'organisation. Les traitements actueles ne permettent que de stabiliser la maladie.

En 2000, l'étude Paquid, réalisée dans les départements de la Gironde et de la Dordogne, a montré que le risque de contracter la maladie d'Alzheimer est 2 fois plus élevé dans les régions où l'eau contient plus de 100 µg d'aluminium par litre d'eau potable. Or, en France, la norme est de 200 µg, soit le double de ce taux d'alerte.

  • Encéphalopathie

Les symptômes de l'encéphalopathie sont le ralentissement des idées, la confusion, l'agitation, voire le délire et les convulsions.

Mais aussi :

  • Le cancer du sein

  • Le diabète

  • L'asthme

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×